Rebondir ? Laissez-moi rire...


Nous sommes en train de vivre une crise sanitaire et économique d'une ampleur que nous n'aurions jamais pu imaginer.

Et voilà que les médias dédiés aux entreprises se sont accaparés du mot rebondir avec ferveur et optimisme, un concept marketing lié au COVID est né, le rebond économique.

Une p'tite crise ? Une crise majeure ? Pensez à rebondir !


Regardez autour de vous sur LinkedIn à quelle fréquence le mot est utilisé ces derniers mois, hallucinant! Le rebond se propage dans le vocabulaire de tout un chacun! Croyons y, c'est tellement apaisant, n'est-ce pas ?

Comme si c'était une évidence, à la portée de tous que de simplement rebondir comme une balle.

Pourquoi ? parce que le mot rebondir implique qu'on touche le sol, et que BOUM, on change de trajectoire et on repart vers le haut, les choses s'améliorent.

En fait, on touche le fond, du dur, le sol et puis la trajectoire change comme par magie.

Il suffirait, en fait, d'envoyer fracasser notre entreprise contre le sol, pour la voir rebondir.


Et bien non, cela ne se passe pas tout à fait comme ca et on le sait : de nombreuses entreprises de toutes tailles licencient et réduisent l'activité, de nombreux commerces sont sur le point de fermer, nous sommes dans une situation complexe.

Lancer une balle sur un sol existant, stable, solide pour espérer rebondir c'est une chose.

Lancer une balle vers le bas dans un environnement qui est volatile, incertain, complexe, ambigu (VUCA, le terme originellement développé par l'armée américaine), c'est autre chose.

Alors quelle piste pouvons-nous envisager pour sortir d'une crise économique telle qu'elle se dessine aujourd'hui dans le monde entier?