Vendre de la glace à des esquimaux ?


Faut-il vraiment savoir vendre de la glace à des esquimaux pour être un bon vendeur?

Voilà bien une phrase qu'on entend souvent quand on décrit ce qu'est un bon commercial.

Mais vous, qu'en-pensez-vous?


Pour ma part, cette phrase m'a toujours profondément gênée: pourquoi en effet irais-je vendre un produit X à des gens qui n'en n'ont pas besoin? Dans quel objectif ferais-je cela?


Comment me sentirais-je si je le faisais? Fière de moi???


Le travail du vendeur, qu'il soit chef de sa propre entreprise ou commercial salarié, n'est-il pas d'identifier des besoins pour lesquels les produits / services qu'il vend pourraient être adaptés et d'en faciliter l'acquisition?


Si un bon vendeur doit savoir vendre de la glace à des esquimaux, cela implique qu'il n'a également pas à s'appuyer sur les besoins de ses clients pour y répondre.


Que son seul objectif, en fin de compte, c'est de réaliser une vente, de générer des revenus, sans aucune plus-value pour ses clients.


Et cela en dit beaucoup sur l'entreprise qu'il représente.


Et cette croyance glaçante et très répandue dans nos pays tempérés, ne contribue t-elle pas en fin de compte à la mauvaise image qu'on a parfois des métiers de la vente?